6 conseils pour développer sa démarche RSE en hôtellerie

restauration-hotel-opera-liege

Eh non, la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) n’est pas uniquement consacrée aux grands groupes et PME ! Dans l’hôtellerie comme en restauration, elle est un levier indispensable pour répondre aux enjeux actuels : préserver la planète et le bien-être de ses collaborateurs. La RSE représente même une condition importante de la part des collaborateurs : 55 % d’entre eux disent que l’engagement social ou environnemental d’une entreprise est un critère plus important que le salaire. Pour cela, une multitude d’actions peuvent être mise en place dans les hôtels, pour s’engager sur le chemin du développement durable. Voici 6 conseils pour développer sa démarche RSE au sein d’un hôtel  :

1) Supprimer le plastique, parce qu’il n’a rien de fantastique ! 

Dans les hôtels, le plastique se cache un peu partout : dans la salle de bain avec les emballages de produits individuels, dans la chambre avec la bouteille d’eau ou dans le restaurant, au petit déjeuner… Comment faire pour l’éliminer ? 

Trouver une alternative aux produits individuels suremballés : “Nous avons revu toutes nos prises de décision pour avoir une démarche zéro plastique : les shampoings, savons, coton-tiges, peignoirs, charlottes… tous ces produits sont soit bannis, soit reconditionnés mais jamais dans du plastique à usage unique” explique Ava Conan, Directrice de l’Opéra Liège, à Paris. En six mois,, plus de 55 000 packagings cosmétiques ont été évités ! Tout comme 24 000 bouteilles en plastique, grâce à l’installation d’une fontaine à eau CASTALIE, qui lui permet de supprimer toutes les bouteilles plastiques en chambre, en proposant des bouteilles en verre réutilisables. Selon Solenne Devys, Responsable produit et communication d’OKKO HOTELS, cette solution facilite aussi la logistique et améliore le bien-être des salariés. Conseil supplémentaire : au petit-déjeuner, confitures, beurre, céréales… Tout peut être proposé en vrac !

hotel-zero-dechet
L’huile sèche, le shampoing et le savon solides de l’hôtel Opéra Liège

2) Bien choisir ses fournisseurs : vive le local ! 

Le circuit court a le vent en poupe, et pour cause. Fleuristes, primeurs, fromagers, savonniers… En choisissant des producteurs locaux, vous participez au tissu économique local tout en valorisant les produits de votre région. “Nous avons la chance d’avoir des terroirs fantastiques avec de super fournisseurs locaux ! Pour la bière par exemple, chaque établissement du groupe à sa bière artisanale, tout comme les fleurs, toujours du coin. 20 à 25 % de nos achats sont en circuit court, à moins de 100 km de nos hôtels” déclare Solenne Devys. Chaque établissement propose ainsi des produits singuliers pour éviter la standardisation de l’offre. Local, frais et de saison, la planète vous dira merci, les clients aussi !

petit-dejeuner-zero-dechet
Le buffet du petit déjeuner chez OKKO HOTELS

3) Prendre soin de ses collaborateurs 

Cadence infernale, logistique pointue, transport de produits et matériels… En hôtellerie, le bien-être des équipes est parfois mis à rude épreuve. Plusieurs initiatives peuvent être mises en place pour que chaque collaborateur se sente épanoui, performant et investi dans sa mission.

  • Proposer un programme de formation : “Nous proposons des formations pour faire évoluer nos salariés en interne ou en externe et faire en sorte que ce programme puisse faire émerger des talents et faire progresser les collaborateurs. Aujourd’hui, l’une de nos réceptionniste est désormais adjointe de direction !” confie Solenne Devys.
  • Constituer des groupes de travail où chacun peut s’exprimer sur différents sujets (sourcing d’un fournisseur, gestion logistique, réaménagement d’un espace…). Stimuler la communication au sein d’une équipe ne peut être que bénéfique !
  • Proposer une solution d’accompagnement psychologique : la plateforme moka.care permet aux collaborateurs de prendre contact avec un psychologue ou un coach en toute confidentialité, en face à face ou à distance. En cette période post-confinement, prendre soin de son entourage professionnel n’a jamais été aussi important.
  • Encourager ses salariés à s’engager : en proposant des congés spécifiques pour aider une association, des journées de solidarité, du mécénat de compétences… La plateforme Wenabi permet de faciliter la mise en relation des associations avec les salariés d’une entreprise. Les collaborateurs sont de plus en plus nombreux à vouloir s’engager. Outre l’épanouissement du salarié et de son adhérence plus forte aux valeurs et à la culture de l’hôtel, du restaurant ou de l’entreprise, cela  “bénéficie à la performance de l’entreprise, mais aussi à l’attraction des talents, puisque 83 % des salariés engagés dans une initiative de leur entreprise recommanderaient leur employeur.” selon l’ADN.

4) Responsabiliser ses collaborateurs et ses clients  : respecter l’environnement est un travail d’équipe !

Encourager son personnel à réduire sa consommation d’eau et d’énergie est un acte loin d’être anodin. L’écologie est l’affaire de tous ! Bien régler le chauffage, éteindre les lumières quand elles ne sont pas indispensables, faire attention à sa consommation d’eau lors du nettoyage des chambres, éteindre la climatisation lorsqu’une fenêtre est ouvertes, suggérer aux clients de ne pas laver systématiquement les serviettes de toilette, mettre en place le tri des déchets dans les chambres… De nombreux petits gestes verts qui peuvent avoir un grand impact.

5) Travailler main dans la main avec des associations environnementales ou sociales 

Pour vous aider à développer votre démarche RSE, certaines associations proposent un accompagnement spécifique. L’hôtel de l’Opéra Liège à Paris s’est associé avec Racing for the Ocean, une association qui a pour mission d’aider les hôtels, restaurants, cafés et même des villes à supprimer le plastique à usage unique. “L’association nous a accompagné dans le choix de nos fournisseurs pour supprimer le plastique. Nous nous sommes rendus compte que ce n’était pas si compliqué et que cela ne devait pas être une action extraordinaire, nous devrions tous le faire !” explique Ava Conan. De son côté, chez OKKO HOTELS, Solenne Devys aimerait dans un futur proche intégrer des personnes en situation de handicap ou sociales difficiles au sein de ses équipes : “On va mettre ça en place sur plusieurs années, nous ne voulons pas prendre le train trop tard” confie-t-elle.

hotel-zero-plastique-zero-dechet

6) Concevoir son établissement de manière écologique, dès le début du projet ! 

Comment mieux contrôler son impact énergétique sur la planète ? En utilisant des éclairages à faible consommation, en réduisant sa consommation d’eau, en mettant en place un système de gestion énergétique dans les chambres… Construire son hôtel en faisant le choix de l’énergie renouvelable et de matériaux recyclables. “Ce que je trouve intéressant intéressant avec cette démarche, c’est qu’on peut toujours continuer : il n’y a jamais de point d’arrêt aux politiques de RSE ou développement durable.” déclare Solenne Devys. Chaque hôtel peut s’engager à sa manière vers le chemin vertueux de la RSE ! 

 

Texte : Jeanne Favas
Crédits : Jérôme Galland et Hôtel Opéra Liège