Les 12 initiatives solidaires qui font du bien

champs agriculture solidarité

16 jours. 16 jours qu’une grande partie de la population reste confinée chez elle. 16 jours qu’elle s’organise, se mobilise, se réinvente. 16 jours que le pays fait preuve d’une résilience et d’une force admirables. Une solidarité remarquable, qu’elle soit sociale, environnementale ou économique. Nous vous parlions la semaine dernière de l’engagement des chefs cuisiniers pour nourrir le personnel hospitalier, voici aujourd’hui des initiatives toutes aussi malignes et solidaires qui méritent d’être mises en lumière.

Prendre soin de nos soignants 

Chaque soir, on entend la France applaudir ses soignants, ses médecins, ses infirmiers et tous ceux qui œuvrent jour et nuit pour les autres. Un grand MERCI qui résonne dans tout le pays. Pour tous ceux qui permettent à la France de vivre au ralenti, de nombreuses entreprises se démènent :

  • Frichti a lancé #FrichtiForSaviors, une cagnotte qui permet de financer et livrer des repas aux hôpitaux de Paris. Aujourd’hui, plus de 24 000 euros ont été récoltés, soit l’équivalent de 3 000 repas !
  • Le groupe de luxe LVMH apporte son aide en fabriquant des millions de masques et des litres de gel hydroalcoolique.
  • L’entreprise de textile Lemahieu et l’association Le Souffle du Nord se sont lancés dans la production de masques en tissu grâce à 10 000 couturiers mobilisés.
  • La plateforme En première ligne” compte aujourd’hui plus de 76 000 volontaires, prêts à faire les courses ou garder les enfants pour alléger le quotidien des soignants.
  • Décathlon dédie tous ses masques de plongée Easybreath et ses lunettes de piscine aux hôpitaux du pays. Après certains ajustements, ces masques peuvent remplacer les respirateurs des malades dont manquent cruellement les services de réanimation. Le spécialiste du sport a déjà fait don de plus de 60 000 équipements !

Partout, de petites mains s’affairent pour pallier le manque de matériel et de temps des personnels de santé.

Fabrication masque coronavirus
L’entreprise de textile Dessaint, située à Amiens, a mis à disposition ses moyens de production pour fabriquer des milliers de masques

À vos fourches, prêts, aidez ! 

Dans les champs, les vignes et les vergers, les agriculteurs ont aussi besoin d’aide. Si les pâtes et le riz sont devenus les stars de nos placards, les légumes et les fruits ont moins le sourire : la plupart des marchés en plein air sont fermés, les restaurants et cantines ont fermé leurs portes… Les producteurs se retrouvent les bras chargés de denrées, sans pouvoir toutes les distribuer. C’était sans compter sur une foultitude d’associations, de plateformes et de confédérations qui s’agitent pour aider les paysans de nos régions !

  • Direct Potager permet aux consommateurs de découvrir les potagers du coin et de récupérer leurs produits directement sur place.
  • La plateforme Des bras pour ton assiette – en partenariat avec Pôle Emploi et l’ANEFA (Association Nationale pour l’Emploi et la Formation en Agriculture) – encourage tous ceux qui le peuvent à donner un peu de leur temps et de leur énergie aux agriculteurs locaux, qui manquent de main d’oeuvre depuis le début de l’épidémie.
  • Une carte interactive intitulée Le marché vert a également été créée pour recenser les ventes à la ferme, AMAP, distributions de paniers, épiceries paysannes et autres points de collecte, pour permettre aux producteurs d’écouler leur beaux produits et aux consommateurs de bien manger tout en soutenant l’économie locale. Ouvrez l’oeil, il y a sûrement un spot près de chez vous !
  • De son côté, la grande distribution agit en privilégiant les fruits et légumes 100 % français, encourageant de ce fait une alimentation plus verte et plus vertueuse.

fruits légumes

Une solidarité de quartier pour les plus fragiles 

À la maison, certains ont également besoin d’un coup de main.

  • L’association “Voisins solidaires” a mis en place tout un dispositif afin d’aider les personnes isolées qui ne peuvent pas du tout sortir de chez elles. L’association – en collaboration avec le Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales – a créé un pack de communication “Coronavirus”, composé d’affiches, de flyers, de panneaux à la disposition des habitants d’un immeuble ou d’un quartier. L’objectif ? Faciliter la solidarité entre voisins (pour les courses alimentaires ou médicales par exemple).
  • De son côté, la ville de Paris a créé la plateforme idée.paris, qui recense les offres et les demandes d’entraide dans les arrondissements de la capitale.
  • Le mouvement citoyen “Tous confinés tous engagés” propose les entreprises et leurs salariés de prêter main forte à toutes les personnes qui en ont besoin pendant cette crise : les soignants mais également les personnes démunies, isolées ou fragiles.

 

La liste des initiatives solidaires est longue, une belle preuve de générosité et d’humanité ! Nous n’avons pas pu toutes les recenser, mais CASTALIE soutient tous ceux qui rendent cette crise sanitaire moins difficile, tous ceux qui agissent pour notre santé, tous ceux qui, souvent dans l’ombre, n’ont pas hésité à aider. À tous ces gens, du fond du coeur, MERCI.

 

Texte : Jeanne Favas

Crédits : Warren Wong, Philippe Desmazes / AFP et Inigo de la Maza.