Les confidences pétillantes de Vincent et Raphaël #4

Vincent et Raphaël de CASTALIE

Ne vous méprenez pas, avec un simple verre d’eau chez CASTALIE nous sommes capables de faire tourner la tête de nos collaborateurs et de les attabler pour qu’ils se mettent à parler. Après notre immersion chez le client avec Thomas Escolar, retournons dans l’open space de CASTALIE pour rencontrer le duo de choc de la R&D : Vincent Fillion et Raphaël Bourguignon.

On vous voit toujours tous les deux, comme deux compères. Depuis combien de temps vous vous connaissez et travaillez ensemble ?

Raphaël : « Depuis 8 mois… Vincent est arrivé en février ! »

D’une voix indissociable : « le 19 ! »

On peut dire que vous vous connaissez vraiment alors…

Vincent (hésitant) : « Oui je pense … »

On a déjà demandé à notre duo de choc du service client de se prêter à l’exercice, maintenant c’est votre heure de vérité… Vincent, peux-tu présenter Raphaël ?

Vincent : (rires) « En quelques mots, je dirais que Raph est une sorte de geek chamallow (un concept propre au langage ingénieur ?), intellectuel, non matérialiste, adepte des fautes d’orthographe… un mix de beaucoup de choses… Mais il reste quand même un stéréotype. » (rires)

Raphaël : « Rien à dire de mon côté, il est parfait ! Vincent, c’est la touche féminine de la R&D. Plus sérieusement, je pense qu’il a moins ce côté technique, il est plus orienté projets et développement. Et surtout : il adore passer des coups de fil en anglais (rires). »

Ensemble : « On s’entend très bien ! »

Vincent : « Nos parcours se rapprochent et on a les mêmes passions. On se comprend facilement et sur des sujets qui nous passionnent, et pour lesquels les autres personnes ont parfois des préjugés… Comme quand on regarde les championnats d’e-sport pendant le déjeuner. »

Si vous deviez changer quelque chose, ce serait quoi ?

Vincent : « Je donnerais de l’énergie à Raph ! » (rires)

Raphaël : « Rien à dire… Il doit être parfait ! »

On vous voit aller et venir de l’atelier à votre bureau, résoudre nos soucis informatiques de temps en temps… : Pouvez-vous nous parler de vos vraies missions ? Comment vous vous répartissez le travail entre vous ?

Raphaël : « C’est vrai qu’on est un peu l’équipe de maintenance du bâtiment : réparation de la machine à café, résolution des bugs des ordinateurs… (rires) Mais nos vraies missions concernent le développement de produits : la création de nouvelles machines, de nouveaux contenants et accessoires. L’idée est de répondre aux nouveaux besoins des clients. »

Vincent : « On essaie d’anticiper et d’adapter les innovations technologiques pour nos clients actuels et futurs. On travaille beaucoup en mode projet, parfois même sur des projets d’un ou deux ans. Les résultats ne sont pas immédiats et nous avons beaucoup de projets en même temps, dont certains sont souvent avortés au bout de quelques temps. Je pense que c’est pour ça que beaucoup de Castaliens ne comprennent pas toujours ce qu’on fait tous les jours. »

Raphaël : « On se répartit les projets selon les affinités de chacun, et au fur et à mesure. »

Vincent : « Oui. Raph est davantage orienté technicité, câblage et performances des machines. De mon côté, je préfère faire de la gestion de projets : du développement de produits, du design, de l’écoute du client… »

Vous avez des profils très complémentaires. Un vrai travail d’équipe ! Et ça vous plait ?

D’une voix indissociable : « Oui ! »

Vous êtes une pièce maîtresse de CASTALIE : vous êtes au cœur du produit, de la machine et de l’évolution technique… ça vous plait ce travail de l’ombre ?

Raphaël : « Beaucoup ! »

Vincent : « C’est vrai qu’on n’est pas en contact direct avec le client et que beaucoup de personnes ne savent pas exactement ce qu’on fait (rires). Ceci dit, on travaille avec tous les services en interne : les opérations, le SAV, les commerciaux, le marketing… Et on a aussi l’occasion d’être en lien direct avec les fournisseurs et les fabricants. »

Quel est votre moment préféré chez CASTALIE ?

Vincent : « C’est soit le matin très tôt, soit le soir très tard. C’est un moment où tu bosses, mais l’ambiance est différente de la journée. Les gens sont plus fous, plus excentriques ! C’est l’occasion d’avoir des conversations très différentes (même si c’est souvent avec les mêmes personnes). »

Raphaël : « Il y a eu beaucoup de moments fun : le déménagement dans les nouveaux locaux, la Start-up Cup 2017… Mais ce que je préfère c’est l’esprit de famille qu’on a chez CASTALIE, et qu’on a réussi à conserver malgré la croissance ! »

Avant de vous quitter, est-ce que vous voulez ajouter un petit mot ? Le mot de la fin ?

Vincent : « Un mot pour la fin… On a besoin d’un peu de temps pour parler de tout ça : normalement on a plusieurs jours pour bosser sur des réponses fun… »

Raphaël : « Un mot ou une phrase ? »

Au bout d’un certain temps, d’une voix indissociable : « Pétillement vôtre ! »

 

 

Envie de rejoindre notre équipe délirante ? Découvre les postes ouverts actuellement ! Et si tu es déjà impatient.e de nous rencontrer, nous voici !

Propos recueillis et rédigés par Anne-Laure Versaevel.

Photo crédit @Alexandra Andrlé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *