Les confidences pétillantes des 5 nouveaux arrivants

Interview Marque employeur

Ne vous méprenez pas, avec un simple verre d’eau chez CASTALIE nous sommes capables de faire tourner la tête de nos collaborateurs et de les attabler pour qu’ils se mettent à parler. Voici une nouvelle cession des confidences pétillantes CASTALIENNES ! 

CASTALIE connaît une forte croissance avec un grand nombre de nouvelles arrivées au sein de l’équipe. C’est donc les derniers arrivés : Julie, Jérôme, Anne-Laure, Fatoumata et Clément qui vont répondre à cette interview pétillante !

Dites-moi, qui êtes-vous et quel est votre rôle chez CASTALIE ? 

Julie : “Je suis Julie, maman d’un petit garçon et arrivée chez Castalie depuis tout juste 3 mois. Je travaillais avant dans le domaine du marketing olfactif donc je suis finalement restée dans le domaine des sens (rires). Je suis commerciale dans l’équipe de Noémie avec Jérôme et nous gérons donc les grands comptes pour faire grandir CASTALIE, apporter de nouvelles références pour faire connaître l’eau microfiltrée CASTALIE auprès de grands groupes et leur faire adopter une démarche écologique.”

Jérôme : “Tout comme Julie, je suis dans le pôle commercial dans l’équipe de Noémie ! Je suis originaire du bassin d’Arcachon et suis aujourd’hui néo-parisien mais j’ai dû mal à m’y faire (sur un ton ironique). Sinon je travaillais avant chez Fiducial donc toujours dans le service d’entreprise puisque je vendais des fournitures de bureau. Aujourd’hui mon travail consiste donc en la vente de fontaine d’eau.

Clément : “Je viens de la région parisienne et j’ai rejoint CASTALIE en tant que chargé d’approvisionnement. Je partage la vision CASTALIE c’est ce qui m’a poussé à venir ici et au delà de ça j’aime voyager (Intervention de Lucas qui passait dans la cuisine : “et les afterwork!”).

(En riant) Concernant mon parcours, après avoir fait ma dernière année d’étude à Dublin j’ai travaillé dans une agence spécialisée dans les objets publicitaires en tant qu’acheteur et me voilà ici chez CASTALIE aujourd’hui à travailler dans la logistique des machines à eau, bouteilles et autres.

Fatoumata(en mangeant un croissant apporté par Vincent ce matin) : “ Je travaillais chez Uber au service client, puis j’ai eu envie de changement et ai suivi une formation en interne qui m’a permis de m’occuper ensuite des réseaux sociaux donc dans le community management. Passionnée par la mode, j’ai également suivi une formation dans ce domaine. Avant de travailler chez Uber j’avais lancé un projet de marque de mode éthique avec une amie au Sénégal où je suis restée pendant 2 ans. La marque n’existe plus mais je travaille toujours sur le projet. Aujourd’hui j’ai rejoint CASTALIE dans le service client et je travaille donc aux côtés de David pour résoudre les problèmes des clients concernant leur fontaine à eau.

Anne-Laure (dernière arrivée en date) : “J’ai été embauchée en tant que responsable communication dans l’équipe marketing. Après avoir fait une école de commerce j’ai travaillé 4 ans en régie et agence de publicité. J’ai été tout de suite séduite par l’engagement de Castalie et son alignement avec mes valeurs. Et sinon je me marie l’année prochaine !” (rires)

 

Qu’est-ce qui vous a amené chez CASTALIE ?

Jérôme (du tac au tac) : La mission, un engagement dans lequel on se reconnaît tous !

Clément : C’est surtout d’autant plus motivant de se réveiller le matin et de se dire qu’on travaille pour une bonne cause….

Julie : Moi je dirais surtout l’esprit d’équipe, il y a une belle solidarité entre les gens et tout le monde est super joyeux de venir au bureau, l’équipe est dynamique…

Anne-Laure : …et bienveillante !

Clément : Une belle mentalité et des belles personnes.

Comment avez-vous trouvé l’offre ?

Anne-Laure : Sur Welcome to the Jungle, Castalie faisait partie des entreprises engagées que j’avais identifiées. 

Fatoumata : Pareil sur Welcome to the Jungle !

Clément : J’avais trouvé les collaborateurs sur les vidéos de Welcome to the Jungle très accueillants et ça m’a donné envie de les rencontrer donc de postuler.

Avez vous senti que vous étiez bien accueillis ?

Julie (d’un air enjoué) : J’ai un parrain très sympa (Alexis) !  Le système de parrainage permet de se sentir rapidement intégré. Et il y a une réelle bienveillance quand on arrive qui nous fait nous sentir bien …

Anne-Laure : J’ai beaucoup aimé le Welcome Kit !

Fatoumata : Moi aussi j’ai adoré le Welcome kit, ça fait très plaisir à l’arrivée de le recevoir.

Clément : Je ne sais pas pour vous, mais j’ai senti que le feeling passait tout de suite.

Jérôme :  On se sent écouté par notre hiérarchie ce qui est très appréciable. 

Julie : C’est vrai ce que tu dis, tout le monde même les managers sont dans l’open space, et Thibault (le fondateur) nous partage régulièrement des informations ce qui donne une impression de transparence. On se sent intégré au projet finalement.

Qu’est-ce qui te plaît jusqu’à présent chez CASTALIE ?

Clément : Les afterwork, on a le droit de le dire ? (rires)

Julie : Et le petit déjeuner du lundi matin !

Fatoumata (plus sérieuse) : Un vrai effort d’engagement.

Anne-Laure : La mission de l’entreprise et le fait d’être dans une structure en pleine croissance. Cela bouge beaucoup, on ne s’ennuie pas !

Clément : Puis le challenge qu’il y a derrière cette croissance.

Anne-Laure : C’est un projet qui a le vent en poupe, mais qui s’inscrit dans un mouvement durable et non un simple effet de mode.

Dans nos locaux nous avons des fontaines à eaux en libre service, que pensez-vous de l’eau microfiltrée CASTALIE ?

Clément : La meilleure eau que j’ai pu goûter ! (les autres acquiescent) 

Julie : Pour être honnête mon mari est fan de l’eau pétillante ! (rires)

Fatoumata : Franchement la fontaine à eau dans l’open space c’est vraiment la cerise sur le gâteau !

Avez-vous une passion ?

Jérôme et Clément : Le voyage, découvrir d’autres cultures…

Anne-Laure : La danse classique, la randonnée, les animaux, la nature…

Clément (d’un air ironique) : saucisson bière… (rires)

Julie : Aller à la mer, voir des spectacles de danse classique à l’opéra, se retrouver en famille.

Fatoumata : la mode, les musées, globalement tout ce qui touche à l’art et la nature.

Comment voyez-vous CASTALIE dans 5 ans ?

Julie (du tac au tac) : La fontaine d’eau à la maison !

Anne-Laure : Clairement ! Je le vois comme la référence du zéro déchet en foyer mais également en dehors.

Comment décririez vous l’ambiance au sein de l’équipe ? 

Fatoumata : Très bienveillante.

Julie : Enjouée au niveau commercial ! (rires)

Jérôme (en acquiesçant) : Tu fais référence à la musique de ce matin ? 

Clément : Je dirais l’entraide entre les pôles, et la disponibilité de tout le monde.

Pour vous que signifie “Être CASTALIEN” ?

Julie : C’est faire partie de demain. Tout le monde a une conscience plus ou moins marquée qui est un fil rouge dans notre quotidien que ça soit au travail ou à la maison. 

Anne-Laure : C’est aussi avoir l’esprit entrepreneurial, ne pas avoir peur de tester des choses, de chercher l’information, d’avoir les mains dans le cambouis.

Clément : Aussi c’est la possibilité d’être force de proposition et d’être écouté qui plus est, ce qui est assez rare ailleurs finalement.

Le moment que vous n’oublierez jamais chez CASTALIE ?

Jérôme : On est tous arrivés il y a peu de temps donc c’est encore frais mais je dirais l’afterwork sur la péniche lors du séminaire.

Anne-Laure : Je ne suis là que depuis une semaine mais j’ai trouvé la première journée très bien structurée et organisée. C’était très carré, on sentait que notre arrivée avait été préparée ce qui rend les choses agréables. Dès le premier jour on a l’impression d’intégrer une grande famille.

Clément : le départ de Boris et Florent, deux stagiaires de mon équipe avec qui j’avais beaucoup accroché ! 

Le mot de la fin ?

Clément : Merci pour cet interview ! On espère que CASTALIE va continuer à croître dans le temps et que la société va rester pérenne….

Julie : …et continuer de se développer et d’être à l’écoute du marché.

Anne-Laure : Aussi, que dans l’avenir on reste fidèle à nos valeurs même si on connaît une croissance fulgurante. 

Jérôme : Car c’est notre projet ! (rires)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *