Comment engager son entreprise à faire sa transition écologique ?

entreprise écologique castalie responsable

Exercer un travail qui entre en résonance avec ses convictions écologiques n’est pas toujours chose aisée. Et pourtant, quand on sait que l’on passe un peu plus de 7 heures par jour à travailler, s’épanouir dans une organisation en cohérence avec nos valeurs semble essentiel ! Mais comment convaincre son entreprise de s’engager sur le chemin de la transition écologique ? Voici quelques pistes pour vous aider à motiver vos collègues et inciter votre société à s’orienter progressivement vers un modèle plus vertueux.

Créer une team de choc 👫

L’union fait la force, comme le dit l’adage ! Pour inciter votre hiérarchie à faire bouger les lignes, rien de tel que des initiatives groupées. Repérez parmi vos collègues lesquels portent un intérêt tout particulier à l’écologie : cela peut être par le biais de discussions informelles à la machine à café, en observant qui vient à vélo, ou qui ne se déplace jamais sans sa gourde… 

Engagez la conversation, et essayez de voir ensemble quelles actions mériteraient d’être améliorées au sein de l’entreprise afin de la rendre plus verte. Est-ce mettre fin aux gobelets jetables de la machine à café ? Composter les déchets de la cantine ? Instaurer un plan de mobilité ? 

Il ne s’agit pas de tout repenser d’un coup, mais de commencer à réfléchir à de petites actions qui permettront à l’entreprise de se diriger, lentement mais sûrement, vers un modèle plus durable. Et pour cela, plus vous serez nombreux à débattre, plus les idées fuseront !

entreprise castalie responsable zero dechet

Se répartir les tâches 🗓

L’avantage de s’engager à plusieurs dans cette démarche est aussi de pouvoir se reposer sur de multiples compétences. En fonction de leurs postes et de leurs appétences, vos collègues seront à même de mettre en place certains changements plus facilement que d’autres, ou auront plus facilement accès aux décideurs. Rapprochez-vous du département RSE de votre entreprise si elle en possède un, et n’hésitez pas à solliciter les ressources humaines, ou les membres du Comité Social et Économique, qui sont souvent de bons relais auprès de la direction. 

Pour les entreprises plus petites qui possèdent moins de structures, il est possible de capitaliser sur les fonctions de chacun : ainsi le responsable événementiel pourra choisir de travailler avec des matériaux plus durables sur les prochains événements ou décider d’organiser des manifestations en interne autour du développement durable. De la même façon, un responsable des achats sera peut-être plus sensible au sujet de l’économie d’énergie, un technicien au recyclage du matériel informatique…

Saisir les occasions 🙌🏼

Pour mieux sensibiliser votre entourage, appuyez-vous sur le calendrier des journées mondiales ou nationales, comme la Journée mondiale de la mer, ou la Journée nationale du gaspillage alimentaire. Ce sont de bonnes occasions pour mobiliser vos collègues autour d’initiatives internes ou pour initier des conversations autour de sujets qui vous tiennent à cœur. 

Concrètement, cela peut passer par l’organisation de mini-conférences autour d’un expert invité sur la pause-déjeuner, de la mise en place de défis zéro déchet pendant une semaine, de l’adhésion collective à une Amap…

Toutes les occasions sont bonnes à prendre pour faire entrer le sujet de l’environnement dans le quotidien au bureau !

impact social environnemental entreprise

Savoir convaincre 💪

Pour que votre entreprise s’engage, il faudra prouver à votre hiérarchie que la transition écologique a aussi un intérêt économique : c’est ce que l’on appelle l’ “écolonomie”. Eh oui, parfois, il faut en revenir au nerf de la guerre ! Pour plus de pragmatisme, essayez de prioriser les initiatives, et d’en chiffrer le coût : remettre de la verdure dans les bureaux sera probablement plus facile à mettre en place que d’adopter un poulailler. 

N’hésitez pas à solliciter les personnes spécialisées sur ces sujets au sein de votre entreprise pour établir une feuille de route qui soit la plus réaliste et la plus précise possible, ce sera d’autant plus facile pour convaincre votre hiérarchie le moment venu.

Pour vous aider, sachez que l’Ademe met à disposition de nombreuses ressources afin de mieux comprendre comment évaluer et réduire l’impact environnemental de son entreprise. Si vous en avez la possibilité, consultez ou faites réaliser le bilan carbone de la société (obligatoire pour les entreprises de plus de 500 salariés). 

Dans le secteur industriel, il est possible de s’appuyer sur l’analyse du cycle de vie (ACV) des produits pour connaître leur impact environnemental. Cette analyse est faite grâce à des logiciels spécialisés, et peut être réalisée en interne, ou déléguée à un organisme externe. Elle permettra à l’entreprise de faire des choix plus durables lors de la fabrication et de la conception des produits ou des services. Là aussi, n’hésitez pas à en parler à votre hiérarchie, ou à solliciter les personnes ressources sur le sujet : ingénieurs produits, département RSE…

 

Enfin, rappelez-vous que s’engager sur le chemin de la transition écologique prend du temps, a fortiori quand l’entreprise est de taille importante. Commencez par des étapes faciles à mettre en place et dont les bénéfices sont visibles rapidement avant de vous attaquer à des chantiers plus conséquents. C’est petit à petit que l’oiseau fait son nid !

entreprise ecologie castalie

 

Texte : Coline de Silans
Crédits : Jeffery Erhunse, Dylan Gillis, Max van den Oetelaar